Évry Sud : vers un nouveau visage

Le Sud d’Évry tourné vers son avenir ! Entre le Genopole, le Centre hospitalier sud francilien ou encore la Faculté des Métiers, le Bras de Fer et la Parc aux Lièvres regorgent d’atouts, bien desservis par les transports en commun. Évry veut aller plus loin et renforcer ce secteur d’Évry. Rénovation et développement urbains, élan économique, attractivité commerciale, voilà les enjeux de cette transformation.

 

Un projet ambitieux

Urbanisme - evry sud - parc aux lièvres - bras de fer - pagode

 

Le coup d’envoi de ce projet ambitieux de transformation du sud évryen, Parc aux Lièvres et Bras de Fer, a été donné début 2015. Il englobe un périmètre allant de la Pagode à l’entrée de la Francilienne, pour lequel la Ville d’Évry, la Communauté d’Agglomération Grand Paris Sud et leurs partenaires envisagent une profonde métamorphose : la démolition de la dalle du Parc aux Lièvres, la restructuration du patrimoine social d’Essonne Habitat (démolitions et réhabilitation importante des immeubles restants), la construction de 377 logements sur le site de la Caisse d’Épargne, la restructuration des équipements publics (écoles, gymnase et crèche), la création d’une Maison de Services Publics ou encore la restructuration du pôle gare Genopole – Bras de Fer. Autant d’opérations qui confirment l’ambition de donner au sud d’Évry une qualité urbaine à la hauteur de ses atouts.

 

Présentation du projet de renouvellement urbain

 

Depuis plusieurs mois un long travail a été engagé pour transformer votre quartier, le sud de notre ville, afin d’y améliorer en profondeur la qualité et le cadre de vie. Changer durablement le visage d’un quartier, c’est agir sur l’ambiance architecturale, les équipements publics, les transports, le cadre de vie, l’offre de logement, le stationnement et la circulation, l’implantation des commerces… Aujourd’hui, les différents partenaires : la Ville, le bailleur Essonne Habitat, dont une partie du patrimoine doit être démolie, l’Agence Nationale de Rénovation Urbaine, le Département ou encore l’Agglomération Grand Paris Sud et le promoteur Nexity ont avancé sur ce qui constitue les premières étapes de cette mutation.

 

Étape 1

Construction de 397 logements
Restructuration des équipements publics
Relogement au Parc aux Lièvres

Urbanisme - evry sud - gare bras de fer

 

> Secteur Bras de Fer : on construit.

Avec le promoteur Nexity et le programme «Bio-Valley » 397 logements vont sortir de terre sur le site de la Caisse d’Épargne.  Cette opération immobilière se compose majoritairement de petits immeubles traditionnels et de maisons de ville. Elle sera réalisée en deux temps :

• 217 logements intégrant 81 logements sociaux, 46 logements en locatif privé et la relocalisation de la crèche du Bras de Fer (60 berceaux) en pied d’immeuble. Premières livraisons pour le printemps 2019.

• 180 logements en accession à la propriété. Les premières livraisons sont prévues pour le printemps 2020.

• Stationnement prévu en sous-sol.

 

  • Le site de la Caisse d'Épargne : avant.

  • Le site de la Caisse d'Épargne après : vue depuis la venelle près de la gare.

  • Le site de la Caisse d'Épargne après : vue depuis le chemin des vieilles postes.

 

Espace de vente Nexity : côté gare RER du Bras de Fer – 0 800 11 06 95

 

> Secteur Parc aux Lièvres : on rénove.

École François Mauriac - 2016

École François Mauriac – 2016

Pour répondre aux attentes des habitants, on rénove et on crée de nouveaux équipements publics. Le travail pour relocaliser les équipements publics de la dalle du Parc aux Lièvres a conduit à une réflexion plus large à l’échelle du quartier qui donnera lieu à des réunions de concertation avec les habitants. Cela concerne :

• La reconstruction du gymnase François Mauriac, plus moderne et adapté aux besoins des usagers sur l’espace situé à l’arrière du gymnase actuel. Le plateau d’activités sportives réservé aux scolaires sera transféré à proximité. Ouverture en juin 2018.

• La création d’une Maison de services Publics, sur l’emplacement de l’ancien gymnase. Elle réunira la Mairie annexe, la Maison de quartier, un multi-accueil de 36 places, le Relais Assistantes Maternelles (RAM) et la PMI. Ouverture en septembre 2019.

• La restructuration des écoles la Fontaine-Mauriac, Mousseau et Marco Polo afin d’optimiser leur capacité d’accueil. La restauration scolaire et les Accueils de loisirs sont également concernés. Démarrage des travaux à partir de 2020.

• La relocalisation de la crèche au rez-de-chaussée d’un immeuble du programme « Bio Valley ». D’une capacité de 60 berceaux, elle pourra accueillir jusqu’à 90 enfants. Livraison en 2019.

 

> Secteur Parc aux Lièvres : on écoute les habitants pour le relogement.

Urbanisme - evry sud - parc aux lièvres

Chaque famille concernée par le relogement est rencontrée pour évaluer ses attentes et ses besoins. La restructuration profonde du Parc aux Lièvres prévoit la démolition de 277 logements situés sur la dalle :

20 logements : Résidences «Mozart» (bâtiment 253) et « Bizet » (bâtiment 254)

257 logements : Résidence «Les Tours» (bâtiments 255, 256, 257, 258, 259)

 

Relogement au cas par cas

Depuis plusieurs mois, Essonne Habitat a démarré le processus de relogement. Chaque famille est rencontrée afin d’évaluer ses attentes et ses besoins. Cette démarche est longue (estimée à 18 mois) car une concordance entre les souhaits des habitants et les offres de logements disponibles dans le patrimoine d’Essonne Habitat et des autres bailleurs doivent correspondre aux souhaits des habitants. À ce jour :

• 95% des familles ont été rencontrées

• 216 demandes de logement ont été enregistrées (81%)

• 58 propositions de relogement ont été réalisées.

• Les premiers déménagements ont débuté depuis le 9 mai 2016.

• Des rencontres spécifiques avec les commerçants, les associations et La Poste permettront d’examiner les pistes pour leur relocalisation.

 

Les permanences relogement Essonne Habitat :

7, place du Parc aux Lièvres à Évry

Tél: 07 68 25 90 54

Horaires : jeudi de 15h30 à 17h30

 

Infos

Une équipe est à vos côtés

 

Pour les contacter :

Accueil Cabinet du Maire

—-

La concertation préalable

Le Jeudi 12 février 2015, dans le hall bondé de l’école François Mauriac, Francis Chouat présentait aux habitants du quartier Évry sud, le contexte et les enjeux du renouvellement urbain du Parc aux Lièvres et du Bras de Fer.

Un projet d’envergure englobant un périmètre allant de la Pagode à l’entrée de la Francilienne, pour laquelle la Ville d’Évry, la Communauté d’Agglomération Grand Paris Sud et leurs partenaires envisagent une  profonde métamorphose : la démolition de la dalle du Parc aux Lièvres, la restructuration du patrimoine social d’Essonne Habitat (démolitions et réhabilitation importante des immeubles restants), une opération d’aménagement autour des terrains de la Caisse d’Épargne ou encore la restructuration du pôle gare Genopole – Bras de Fer…

Autant d’opérations qui confirment l’ambition de donner à ce secteur d’Évry une qualité urbaine à la hauteur de ses nombreux atouts. « Le potentiel de cette partie de la Ville en termes d’activité économique, de transports, ou encore d’environnement est favorable à un tel projet», a souligné le Maire. « C’est une formidable opportunité de redressement urbain et d’embellissement qui doit permettre, pour l’avenir, d’apporter plus d’équilibre et de cohérence à cette partie d’Évry afin de renforcer son attractivité et la qualité de son cadre de vie.»

PAL BDF – Concertation Préalable Réunion Publique 12-02-15

La qualité urbaine un objectif majeur

Si le projet comporte de nombreux enjeux en terme de qualité et de cadre de vie, celui de la rénovation du Parc aux Lièvres a suscité de nombreuses questions. Interrogé sur les opérations de démolition de 277 logements situés sur la dalle du Parc aux Lièvres (immeubles 1, 3, 5, 7 et 9), le Maire a assuré que les opération de relogement des familles seraient accompagnées au cas par cas par le bailleur et les services de la Ville et de l’Agglomération.

« Nous avons mené ce type d’opération au Bois Sauvage, a précisé Céline Dourdan, directrice générale d’Essonne Habitat, pour les familles qui seront relogées, c’est une opportunité d’évolution positive. » Tout au long de la démarche, Essonne Habitat s’est d’ailleurs engagée à organiser des réunions de concertation afin d’informer les locataires sur le calendrier et la nature des travaux qui seront réalisés.

Les enjeux

1 / Rendre plus vivant l’environnement immédiat de la gare du Bras de Fer  réaménagée dans le cadre de l’arrivée du TZen 4 avec la création de logements neufs, d’un pôle commercial et l’aménagement d’espaces publics plus agréables.

2 / Rénover le Parc aux Lièvres avec la recomposition du quartier à l’échelle du piéton, la démolition / réhabilitation du parc social.

3 / Créer un trait d’union entre le Parc aux Lièvres et le reste de la ville avec des espaces publics (placettes, nouvelles voieries et continuité vertes) allant du Parc Henry Fabre jusqu’au Bras de Fer.

Le calendrier de la concertation

Mars 2015 : exposition permanente sur le projet à la Maison de quartier Évry-Sud. Un registre de concertation est à la disposition du public pour recueillir leurs observations

Mars-Avril 2015 : Ateliers d’urbains avec les habitants pour réfléchir sur les enjeux d’aménagements urbains – Maison de quartier Évry Sud

 

– Accessibilité et développement des transports – Mercredi 4 mars 2015 à 20h30

Atelier 1 – Présentation transports et accessibilité

Atelier 1 – Synthèse

 

– Urbanisme durable et cadre de vie – Mardi 17 mars 2015 à 20h30

Atelier 2 – Présentation urbanisme durable

Atelier 2 – Synthèse

 

– Conditions d’habitat, forme urbaine et architecture – Mardi 7 avril 2015 à 20h30

Atelier 3 – Présentation Conditions d’habitat/Formes urbaines/Architecture

Atelier 3 – Synthèse

 

– Équipements publics, commerces et services – Mardi 5 mai 2015 à 20h30

Atelier 4 – Présentation équipements publics, commerces et services

Atelier 4 – Synthèse

 

Mai 2015 : Réunion publique de restitution des ateliers urbains et présentation du plan masse de l’opération d’aménagement

Présentation du projet de renouvellement urbain