Un diplôme contre le mal-logement

Pour tenter de lutter contre le mal-logement qui touche 3,8 millions de personnes en France, l’Université d’Evry Val d’Essonne et la Croix-Rouge française se sont associées pour créer un Diplôme d’Université (DU) qui forme les travailleurs sociaux. Le 26 octobre dernier, les deux partenaires ont signé une convention. Retour sur ce dispositif unique en France avec deux de ses responsables.

Les chiffres parlent d’eux-mêmes. En France, en 2016, on compte 3,8 millions de personnes en situation de mal-logement dont près de 140.000 sans domicile fixe, un chiffre qui a progressé de 50 % entre 2001 et 2012 selon l’Insee. Pour lutter contre ce fardeau, la Croix-Rouge, premier opérateur de tournées (« maraudes ») en France avec ses 205 équipes présentes dans 77 départements et bien d’autres associations se mobilisent au quotidien. Au total, dans l’Hexagone, ce sont environ 15.000 personnes, salariés et bénévoles, qui agissent dans ce domaine.


Le mal-logement, un fléau qui continue de progresser

Problème : ces travailleurs sociaux aussi appelés « maraudeurs », impliqués dans ce type de structure, ne sont pas forcément toujours bien formés aux nouvelles problématiques rencontrées par les mal-logés. Pour tenter d’homogénéiser leurs pratiques et de professionnaliser leur métier, l’Université d’Evry Val d’Essonne et la Croix-Rouge française se sont associés pour créer un Diplôme d’Université (DU) spécifique : « Technicien d’intervention d’urgence sociale mobile maraudeur » (TIUSMM).

Une formation unique en France

Une formation unique en France désormais officielle avec la signature, le 26 octobre dernier, d’une convention entre ces deux partenaires. À l’initiative de ce rapprochement, la Croix-Rouge française qui a souhaité monter cette formation  en collaboration avec des professeurs de l’Université d’Évry impliqués depuis de très nombreuses années dans le domaine de la solidarité et du social dont Frederik Mispelblom Beyer, professeur et sa collègue Martine Dutoit, maître de conférences et ancienne assistante sociale. Tous les deux seront responsables de la formation. Mais aussi, Marie-Luce Rouxel, Directrice de l’Institut régional de formation sanitaire et social d’Île de France de la Croix-Rouge française (IRFSS).

 

« Pour venir en aide à cette France qui souffre, le nombre de maraudeurs va se multiplier d’ici les prochaines années. Nous nous devons d’offrir à ces personnes un diplôme qui pour les plus aguerris sera la reconnaissance de leur professionnalisme et pour d’autres le moyen d’accéder à un métier. »

Marie-Luce Rouxel – Directrice de l’Institut régional de formation sanitaire et social de la Croix-Rouge d’Île de France (IRFSS)

 

« Ces professionnels ont, sur le terrain, des façons de percevoir le mal-logement et des pratiques qui ne sont pas toujours les mêmes. Cette formation est là pour tenter d’homogénéiser tout cela. »

Frederik Mispelblom Beijer – Professeur à l’Université d’Évry Val d’Essonne

 

Pour le moment, une trentaine de candidats ont déjà déposés leur dossier pour accéder à cette formation. À partir du mois de janvier 2017, ils seront 25 à pouvoir débuter les cours. Au programme : 150 heures de cours avec de la théorie : droit, sociologie, accompagnement social, travail en équipe et besoins matériels. Les futurs étudiants devront également rédiger un mémoire. Sans oublier le terrain, toujours très important pour ces personnes pour la plupart déjà actives dans ce domaine, avec des stages obligatoires.

« De plus en plus, les maraudeurs doivent rédiger des comptes-rendus de leurs interventions. Cette formation doit aussi leur apporter une certaine maîtrise de l’écrit et de la synthèse. »

Frederik Mispelblom Beijer – Professeur à l’Université d’Évry Val d’Essonne

 

La convention entre l’Université d’Évry et la Croix-Rouge est désormais signée pour 3 ans. En attendant, les responsables ainsi que le personnel chargé des cours attendent impatiemment le mois de janvier 2017, rentrée officielle pour cette formation qui durera 10 mois. Une première année qui permettra de tester et d’améliorer les cours.

« Pour le moment, l’objectif est de pérenniser cette formation et d’attirer des gens pour se former en Île-de-France. »

Marie-Luce Rouxel – Directrice de l’Institut régional de formation sanitaire et social de la Croix-Rouge d’Île de France (IRFSS)

 

 

 

  • Signature de la convention le 26/10/2016.
    De gauche à droite : Marie-Luce Rouxel, Directrice de l'IRFSS Ile-de-France (Croix-Rouge) et Patrick Curmi, Président de l'Université d'Evry-Val-d'Essonne.
    Photo : Université d'Évry.

  • Signature de la convention le 26/10/2016.
    Photo : Université d'Évry.