Femme plurielle, travaux singuliers

Jusqu’au 20 octobre, l’exposition « Femme plurielle, travaux singuliers » présente 45 portraits de femmes dans leur cadre professionnel. À voir au théâtre de l’Agora !

Dans le cadre du 11e festival Villes & toiles, organisé par l’Association Préfigurations sur le thème : «  Elles regardent le monde », Franck Senaud, accompagné de Stéphanie.B et Olivier Perrin présente l’exposition « Femme plurielle, travaux singuliers » au théâtre de l’Agora45 portraits de femmes dans leur environnement de travail composent cette exposition qui conjugue photographies et dessins.

Vidéo : Franck Senaud présente l’exposition « Femme plurielle, travaux singuliers »

Des portraits au féminin pluriel

« Nous sommes dans une société qui parle du travail, qui le valorise, mais qui ne le montre pas » affirme Franck Senaud. Les créateurs de cette exposition se sont donc attachés à lever le voile sur un temps et un espace un peu mystérieux pour autrui mais qui représentent pourtant une grande partie de notre vie.

Pourquoi illustrer le thème du travail par des portraits de femmes ? « C’est la dernière édition du festival qui traite de la ville et nous pensions que donner la parole aux femmes pour conclure était une bonne idée » explique Franck Senaud, « Finir sur la place des femmes et leur rôle c’était un symbole assez chouette car elles ont toutes quelque chose à nous montrer et à nous apprendre ».

Associer les créateurs

Préfigurations est une association, un collectif d’artistes, de photographes, de peintres, d’architectes, de philosophes qui prennent le temps de regarder Évry et ses alentours. À la recherche des trésors cachés dans notre paysage urbain familier, ils investissent ensuite les lieux disponibles, les restaurants, le théâtre, les bibliothèques… pour présenter leur interprétation de la ville et des âmes qui l’habitent.

Franck Senaud et ses acolytes réalisent des projets culturels transversaux, unifiant les pratiques artistiques et les territoires. Créer du lien entre les humains, entre les générations, proposer des temps de rencontres et de discussions, tel est l’engagement de l’association Préfigurations qui travaille main dans la main avec d’autres associations ou structures évryennes (médiathèque d’Évry, Théâtre de l’Agora, association Siana, association Mémoire et avenir de la ville nouvelle, etc.).

Un artiste qui crée du lien

Au départ, il y a la place Jules Vallès, son quartier. Du haut des Pyramides, Franck Senaud contemple 50 ans d’histoire d’une ville nouvelle qui aspire à la sagesse. Sa lecture n’est pas seulement artistique, elle est aussi politique. Elle cherche à questionner sur les espaces communs, sur la manière de s’y rencontrer et de les faire vivre collectivement. Ce créateur invétéré, s’acharne à construire et à diffuser sans relâche de nouvelles représentations de la ville. Avec l’esprit des bâtisseurs, qui se jouent des obstacles et des difficultés, il accroche une à une les œuvres et les petits morceaux du temps sur les murs de la cité, poursuivant inlassablement son projet pharaonique.

Franck Senaud n’est pas de ces artistes solitaires. Il joue collectif, aime le partage et le travail en équipe. Son plaisir de montrer le travail des nombreux créateurs évryens est aussi fort que la présentation de ses propres œuvres. Derrière ses lunettes rondes, son œil est vif et pétillant, déjà tout excité à l’idée d’un nouveau projet. Une expo, une projo, une conf… peu importe la forme pour ce généreux poète urbain qui distribue des images à ses contemporains.

 

> jusqu’au 20 octobre l’exposition « Femme plurielle, travaux singuliers » au théâtre de l’Agora.

Restaurant du Théâtre, Galerie et Salon Koltès

Accès libre