VIDÉO – Nouveau regard sur les Pyramides

Dans le cadre du festival Wall Street Art de Grand Paris Sud, l’artiste allemand ECB a posé son empreinte dans le quartier des Pyramides, à Évry, à travers une œuvre XXL !

La création en vidéo

Une toile de 350 m2

Le street artiste Hendrik Beikirch, dit ECB, s’est fait un nom à l’international grâce à ses œuvres monumentales. Son style ? Il le décrit lui-même comme ultra réaliste avec une esthétique empruntée à la photographie ancienne en noir et blanc. Son support ? Les immeubles, les châteaux d’eau, les façades de hangar… Des toiles urbaines et XXL !

Pour son dernier portrait en date, ECB a choisi un mur de la Ville d’Évry. C’est le Foyer Rameau, rue Jules Vallès dans le quartier des Pyramides, qui a eu l’honneur d’accueillir le portrait géant d’une femme de 85 ans, que l’artiste a rencontrée en Sibérie.

 

« L’architecture d’Évry est inspirante. Les bâtiments sont assez modernes et originaux »

Hendrik ECB Beikirch

 

Cette femme vient compléter une série de portraits de personnes âgées disséminés aux quatre coins du monde, de l’Inde aux États-Unis, en passant par l’Italie, le Danemark et même la Chine.

Une technique qui sort de l’ordinaire

Issu du monde du graffiti et de l’art urbain, le street artiste peint sans croquis préalable ni projecteur. À main levée, grâce à de la peinture acrylique d’extérieur, un pulvérisateur d’eau et des bombes de peinture, il arrive à recréer un grain aussi réaliste qu’une photographie. Perché sur sa nacelle, ECB peint les lignes horizontales les unes après les autres jusqu’à ce qu’un visage apparaisse.

Quelques mètres de recul à chaque étape (front, oeil, bouche…) suffisent à son regard aiguisé pour se repérer.

 

Après environ une semaine de travail, la fresque est quasiment terminée ! L’inauguration est prévue pour le mercredi 14 juin à 18h30.