Immeuble Le Républicain : le début de la fin !

Nettoyage terminé sur le site de l’ancien journal « Le Républicain », boulevard des Champs-Élysées à Évry. Le bâtiment abandonné depuis des années pourrait donner lieu à de nouveaux projets commerciaux. 

Ambiance fantomatique sur ce coin du boulevard des Champs-Élysées, à deux pas de la Nationale 7. De grandes palissades blanches ont poussé et entourent désormais les vestiges des anciens locaux du journal Le Républicain. Sur le site : hangar, parking, bureaux. Le nettoyage et la sécurisation sont terminés. Le mobilier cassé a été évacué, l’environnement rendu plus praticable. Un chantier nécessaire pour ce bâtiment abandonné depuis 2012 et le départ de l’hebdomadaire Essonnien vers Ris-Orangis.

Une étape importante souhaitée par Francis Chouat, Maire d’Évry-Président de la Communauté d’Agglomération Grand Paris Sud, particulièrement déterminé sur cette question, et par les habitants du quartier.

« Cela nuit à l’image d’Évry. Le bâtiment est vu par des milliers de personnes qui empruntent chaque jour la RN7. »

Francis Chouat, Maire d’Évry

 

 

Rester vigilant

Après des mois sans réponse, le propriétaire s’est finalement décidé à entamer les travaux. La Ville a en effet entamé une procédure d’abandon manifeste du site et une procédure d’expropriation en 2016, qui lui permettrait de de prendre possession du terrain si le propriétaire n’en fait rien.

« Quelques jours avant Noël, le propriétaire s’est engagé à nettoyer le terrain, aujourd’hui protégé et sécurisé. C’est une bonne chose, mais pas un aboutissement, une première étape simplement. La deuxième étape : la démolition. Ce site ne peut pas rester en l’état encore des années. »

Francis Chouat, Maire d’Évry

Immeuble Le Républicain - urbanisme

Et la suite ? La Ville d’Évry a des projets pour cette surface de 13 300 mètres carrés en bordure de nationale 7 particulièrement attractive. Francis Chouat évoque la possibilité d’un commerce de vente de produits frais.

« Nous travaillons sur le projet. Il y a des repreneurs possibles : des surfaces commerciales pour les produits frais. »

Francis Chouat, Maire d’Évry

 

Mais le Maire reste ferme et vigilant quant à l’évolution du dossier : « Soit accord financier est trouvé entre repreneur et propriétaire, soit les négociations n’aboutissent pas et la Ville enclenchera la procédure d’expropriation. »

Dans cet optique, un protocole d’accord doit être rédigé avant le 20 janvier. À suivre…